Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
¿ Cómo Te Lama ?

Sur les traces des Incas

 

Il y a très longtemps, à l'emplacement actuel du lac Titicaca, était une vallée fertile peuplée d'hommes vivants heureux et tranquilles. Rien ne leur manquait : la terre était riche et leur procurait tout ce dont ils avaient besoin. Sur cette terre, on ne connaissait ni la mort, ni la haine, ni l'ambition.

Les Apus, dieux des montagnes, protégeaient les humains, ils ne leur interdisaient qu'une seule chose : personne ne devait monter au sommet des montagne où brûlait le feu sacré. Pendant longtemps, les hommes ne pensèrent même pas à enfreindre cet ordre des dieux. Mais le diable, esprit malin condamné à vivre dans l'obscurité, ne supportait pas de voir les hommes vivre si paisiblement dans la vallée. Il voulut diviser les hommes en semant la discorde. Il leur demanda de prouver leur courage en allant chercher le Feu Sacré au sommet des montagnes.

Alors un beau jour, dès l'aube, les hommes commencèrent à grimper aux montagnes, mais à mi-chemin, ils furent surpris par les Apus. Ceux-ci comprirent que les hommes leurs avaient désobéi et décidèrent de les exterminer.

Des milliers de pumas sortirent des cavernes et se mirent à dévorer les hommes qui suppliaient le diable de les aider. Mais celui-ci restait insensible à leurs suppliques.

Voyant cela, Inti, le dieu du Soleil, se mit à pleurer. Ses larmes étaient si abondantes qu'en 40 jours, elles inondèrent la vallée. Un homme et une femme parvinrent à se sauver sur une barque en jonc. Quand le soleil brilla de nouveau, l'homme et la femme n'en croyaient pas leurs yeux : sous un ciel bleu et pur, ils étaient au milieu d'un lac immense. Au milieu des eaux flottaient les pumas qui s'étaient noyés et s'étaient transformés en statues de pierre. Ils appelèrent alors ce lac le lac Titicaca, le lac des "pumas de pierre".

Ces deux personnages engendrèrent un peuple, mais ces hommes vivaient comme des bêtes féroces; ils n'avaient pas de religion, ni de justice, ni de villages. Ces êtres ne savaient pas cultiver la terre et vivaient nus. Ils se réfugiaient dans des cavernes et se nourrissaient de plantes, de baies sauvages et de viande crue. Le Dieu Soleil Inti, décida qu'il fallait civiliser ces êtres. Il demanda à son fils Manco Capac et à sa fille Mama Occlo de descendre sur terre pour bâtir un grand empire. ils enseigneraient aux hommes les règles de la vie civilisée et leur apprendraient à vénérer leur dieu créateur, le Soleil.

Mais avant, Manco Capac et Mama Ocllo, devaient fonder une capitale. Inti leur confia un sceptre d'or en leur disant ceci : "Depuis le grand lac, où vous arriverez, marchez vers le nord; à chaque fois que vous vous arrêterez pour manger ou dormir, plantez ce sceptre dans le sol. Là où il s'enfoncera dans le sol sans le moindre effort, vous bâtirez Cuzco et dirigerez l'empire du soleil."

Cet homme et cette femme étaient les enfants du soleil, Manco Capac et Mama Ocllo, dont allait descendre le peuple Inca. Ainsi nacquît la ville de Cuzco, le centre de la civilisation Inca.

Sur les traces des Incas

Mais il est temps de quitter Cuzco pour quelque jours, le Machu Picchu nous attend. On touche enfin au but, le moment tant attendu, la découverte de la citée Inca.

C'est un long périple que nous allons faire, d'abbord en bus puis à pieds pour arriver jusqu'au village Machu Picchu Pueblo ou Aguas Calientes qui possède des bains chauds naturels, qui ont donné leur nom à la ville. Situé au Pérou sur le Rio Urubamba. Il s'agit du village le plus proche du Machu Picchu. Ensuite le lendemain l'ascenssion du Machu Picchu.. 

Première approche d'une des 7 merveilles du monde ! C'est parti mon kiki! 

Pour cela nous avons choisi la voie économique, car le chemin vers le Machu Picchu étant si touristique les prix montent considérablement vous vous en doutez bien. Le trajet en train coute 75$ aller - 75 retour. Il est aussi possible de faire tout le trajet à pieds, mais avec le trek du Canyon on se contentera du mininum.

 

Voici le chemin que nous avons choisi :

De Cuzco en bus jusqu'au village de Hydroelectrica situé dans les montagnes.

L’inconvénient est que cette solution demande du temps : 7 heures de trajet pour y aller. Ensuite, nous avons marché le long de la voie ferrée jusqu'à Aguas Calientes. Partis à 7h30 du mat de l'hôtel, départ du bus 9h - arrivés 16h à Hydroelectrica. 3h de marche jusqu'à Aguas Calientes. Et le lendemain matin levés 3h30 pour l'ascension du Machu Picchu prévue à 5h. 

Bus aller-retour : 90 soles, soit 30 euros.

Plus billet Machu Picchu : 40 euros

Total : 70 € par personne, on s'en dort biiiien ! 

 

Cartes du trajet - En gras trajet en bus le reste trajet à pieds
Cartes du trajet - En gras trajet en bus le reste trajet à pieds

Cartes du trajet - En gras trajet en bus le reste trajet à pieds

Alors pour le trajet en bus faut bien s'accrocher, car ce sont des heures en enfer. Assez paradoxale car le paysage nous fait penser que nous sommes au Paradis.

Je m'explique. 

Pendant la première heure, la route n'est pas goudronnée, c'est de la terre complètement cabossée avec des dos d'âne tous les 25 mètres. Mais des dos d'âne violents ! 

Une fois qu'on a passé ça on grimpe la montagne, routes étroites, précipice sur le côté, plus ça monte plus on a le mal de l'altitude évidemment. Alors là on se gave de bonbons à la coca ! Et comme si ça ne suffisait pas il pleut à torrent, les bords de la montagne se transforment en cascades, la route est inondée et chaque virage passé est une victoire. Et ça suffit toujours pas, alors le chauffeur roule comme un malade et plus on monte plus il y a de l'humidité, on traverse des nuages, on ne voit plus la route. Ca y est on est morts? Ah non ça va on est toujours entiers...

 

Ils ont eu de la chance eux, il ne pleuvait pas.

Une fois le trajt en bus terminé c'est simple il faut marcher le long de la ligne de chemin de fer jusqu'à ce que l'on rencontre la civilisation. 

Il s'agit d'une dizaine de kilomètres. On compte 2h, mais on prend le temps de profiter de ce paysage à coupe le souffle alors on met environ 3h. La flore tout au long du chemin est spectaculaire. Les nuages de brumes nous rappel que nous arrivons dans un lieu mystique.

Il commence à faire nuit, on doit passer par deux tunnels, il est écrit à l'entrée qu'il est interdit de les traverser à pied, mais on ne voit pas d'autres chemins aux alentours. On ne fait pas les fières mais on les traverse.

On aperçoit enfin un petit village niché dans la montagne, c'est très joli.

Sur les traces des Incas
Sur les traces des Incas
Sur les traces des Incas
Sur les traces des Incas
Sur les traces des Incas
Sur les traces des Incas
Sur les traces des Incas
Sur les traces des Incas
Sur les traces des Incas
Sur les traces des Incas
Sur les traces des Incas
Sur les traces des Incas
Sur les traces des Incas
Sur les traces des Incas
Sur les traces des Incas
Sur les traces des Incas
Sur les traces des Incas
Sur les traces des Incas
Sur les traces des Incas
Sur les traces des Incas
Sur les traces des Incas
Sur les traces des Incas
Sur les traces des Incas
Sur les traces des Incas
Sur les traces des Incas

On met une demi heure à trouver le point de vente des entrés du Machu Picchu, mauvaise organisation, le mec ne veut d'aucune de mes cartes de réduction pourtant valables.

Bon là je passe le moment où j'ai balancé mon passeport dans la tronche du guichetier.. 

J'étais fatiguée, fallait pas m'énerver, il l'a fait..

Sur les traces des Incas

La journée est finie, épuisée je me mets au lit. Comme à leur habitude les hôtels Péruviens ne retiennent pas les chambres que l'on a reservé, nous avons deux lits une place. 

Ce soir nous sommes divorsés ! ...

On enclenche l'allarme pour 3h30, ça fait pas beaucoup de sommeil tout ça. Mais ce qui ous attend le lendemain est terriblement exitant!

Pour vous faire attendre la suite voici un reportage sur le site sacré du Machu Picchu !

 

(désolée pour le doublage Français bien pourri...)

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article