Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
¿ Cómo Te Lama ?

Los voladores de Papantla

Nous avons passé une journée au coeur de deux "colonias" magnifiques de Guadalajara.

Encore une fois il nous a fallu plus de 2h de trajet pour arriver à destination mais ça vaut totalement le coup !

Tonala, aussi nommé "terre des artisans" est un immense marcher quotidien. L'étendue artistique de ce lieu est impressionnante, on peut y trouver des jouets ou objets en bois, des sculptures de métal, de la mosaïque, des souffleurs de verre, du  textile, mais aussi de la gastronomie, de la peinture, des meubles artisanaux, de la céramique, des sculptures de papier mâché, des objets du quotidien en terre cuite....Et j'en passe !

Tout cela à un prix absolument ridicule, j'ai beaucoup de peine pour ces artistes qui bradent leurs oeuvres pour (sur)vivre. Pour donner un exemple une assiette en terre cuite coûte 0,50€, les Catrinas en papier mâché coûtent entre 1€ et 3€ ... Mais le but de notre projet est bien là, rendre ses lettres de noblesse à l'artisanat Mexicain et aider les communautés à vivre de leur art afin qu'il puisse perdurer !

CatrinasCatrinas

Catrinas

Nous nous sommes ensuite dirigés vers Tlaquepaque, où l'ambiance est totalement différente. Beaucoup moins typique, adiós les longues tables où on peut déguster les plats typiques assis sur un tabouret partageant les mêmes plats de garniture avec 15 inconnus et les stands de fortune à même le sol. Il s'agit d'une "colonia" riche, on y trouve de grands restaurants, des hôtels de luxe et des bâtiments somptueux, des boutiques d'artisanat plus fin, plus précieux et biiiiiiiiiiiiiiiien plus coûteux. 

J'ai acheté une petite poupée typique du
Michoacán pour ma filleule 40 pesos à Tonala, à Tlaquepaque j'ai retrouvé exactement la même pour 280 pesos !! 
 

L'artisanat dans les boutiques est fabuleux, quand on y entre on a peur bouger, de tout casser et de se couvrir de dettes pour la vie, mais il faut aussi savoir faire la part des choses et voir la différence de qualité afin de ne pas payer 15€ quelque chose qui en vaut 5. Cet endroit est fait pour les riches touristes Américains et ça se voit tout de suite, les menus et affiches sont en anglais, le prix souvent en Dollars. qu'on ne se méprenne pas l'endroit est splendide et très agréable. Contrairement aux villes comme Cancun, il est bel et bien fait pour les touristes "gringos" mais garde son charme Mexicain grâce à l'art qu'on y trouve, aux Mariachis qui réchauffent les cœurs de leurs chants et aux Voladores de Papantla...

Petites poupées typiques du Michoacán

Petites poupées typiques du Michoacán

Le rituel des hommes-oiseaux, connu dans le monde entier comme les Voladores de Papantla est une cérémonie colorée dont les origines remontent à l'époque préhispanique.

Papantla est une petite ville de l'est du Mexique, située dans l'état du Veracruz. Le Veracruz est une terre riche de légendes et de mythes. On peut y vivres de aventures insoupçonnées, y rencontrer des sorciers, de la magie noire... Digne d'un chapitre d'Harry Potter on raconte qu'au Veracruz vivent des métamorphes : personnes ayant la capacité de se changer ou de transférer leur esprit dans le corps d'animaux..

Papantla - Veracruz

Papantla - Veracruz

La légende raconte qu'une grave sécheresse a saisi les terres de Totonacapan plus connues aujourd'hui comme les états de Puebla et du Veracruz. Les anciens sages ont alors demandé à un groupe de jeunes chastes vivant dans la montagne de couper l'arbre le plus haut et le plus droit afin d'élaborer une cérémonie complète. Grâce à la musique et la danse ils priaient les dieux de la pluie abondante au sommet du tronc le plus haut, de sorte que les prières soient bien entendues. 
Le rituel ayant porté ses fruits il est devenue une tradition, année après année, au début du printemps, afin d'assurer de bonnes récoltes grâce à la protection de leurs dieux bienfaiteurs.
La cérémonie se déroule avec quatre danseurs volants représentant les points cardinaux et un "caporal" représentant le centre de l'univers, le tronc préalablement choisi pour l'occasion est encastré au sol dans une base en bois appelé "tecomate", c'est le dispositif de rotation et de point d'appui principal des participants.

Le "caporal" joue du tambour et de la flûte en haut du mât tout en faisant dansant, il coordonne le rituel, alors que les 4 voladores s'élancent dans le vide, soutenus seulement par des cordes attachées à sa taille. Donnant 13 tours chacun, au total 52 tours sont effectués, il s'agit du nombre d'années d'un cycle du le calendrier préhispanique.

Le vol de ces hommes courageux symbolise la chute de la pluie, la recréation du monde et la régénération de la vie. L'ornementation des costumes représente le soleil, l' arc en ciel, les fleurs brodées elles évoquent le printemps. La couleur rouge quant à elle représente le sang des danseurs qui sont morts dans l'exercice de ce rituel sacré.

Quand sont arrivés les conquistadors, les danseurs étaient habillés comme des perroquets, des aras, des quetzals et des aigles. Ces quatre oiseaux pour représenter les dieux de la terre, du feu, de l'air et l'eau.
Dans la mythologie maya, la création du monde est associée à un oiseau mythique, Itzamna, divinité résidant sur l'Arbre du Monde. Malheureusement, comme le temps passe, les coutumes disparaissent progressivement, et bien qu'il y ait des groupes ethniques qui refusent de succomber à la «modernité», les principes fondamentaux de leurs rites ancestraux ont été modifiés.

Une interprétation sculptée de l'arbre de la vie

Une interprétation sculptée de l'arbre de la vie

Une des étapes les plus importantes du rituel se passe avant la cérémonie. Il faut tout d'abord choisir le tronc d'arbre bien droit qui mesure entre 25 et 40 mètres, puis le transporter jusqu'à la place centrale du village sans qu'il ne touche le sol avant d'avoir atteint l'endroit où il sera "planté". Il est interdit de passer au-dessus du tronc ou qu'une femme les touche, cela pourrait porter malchance pour la cérémonie du vol. Sept poussins vivants ou un coq sont aspergés d'eau de vie, de tabac et de tamales en guise d'offrande aux dieux, afin qu'ils ne prennent pas la vie des danseurs. 

Costume des Voladores

Costume des Voladores

La danse des Voladores en tant que telle est la dernière partie de la cérémonie. Cette étape commence lorsque les danseurs se dirigent vers le mât, tête baissée en signe d'humilité et de respect pour les dieux.
Un par un, les quatre danseurs montent le mât jusqu'au sommet, où se trouve une petite plate forme tenue par des cordes. Le dernier à monter est le "caporal", il dirige la danse, une fois au sommet il effectue une série de sauts accompagnés d'un jeu de jambes impressionnant tout en s'accompagnant lui-même à la flûte et au tambour.

Les 5 Voladores au sommet du mât

Les 5 Voladores au sommet du mât

Alors que cette dernière étape de la danse des Voladores dure un temps relativement court, la préparation des participants est complexe. Dès le plus jeune âge les danseurs s'entraînent sur des troncs de 6 mètres. Tous les voladores doivent suivre certaines règles, parmi lesquels l'abstinence sexuelle et alcoolique, car selon la légende les premiers voladores étaient 5 jeunes chastes vivant reclus dans la montagne.

Mini futur Volador

Mini futur Volador

Cette danse a été inscrite à liste du patrimoine culturel immatériel de l’humanité de l'UNESCO en 2009. Aujourd'hui la tradition perdure mais il s'agit plus d'un spectacle touristique servant à récolter de l'argent, qu'un rituel sacré.

C'est magnifique, poignant, ça donne la chair de poule. Ils sont accrochés avec une simple corde et se laissent tomber sans pression, mais le public lui retient son souffle.

 Le spectacle est incroyable, absolument hors du commun et on sent bien la dimension spirituelle de la chose en les voyant les yeux fermés se laisser porter dans les airs par la musique.

Un volador dans les airs

Un volador dans les airs

Pour terminer voici une vidéo de la danse des voladores. 
 

Qui n'a pas un jour rêvé de voler? 

 



Pensez à suivre la page Facebook pour ne rien rater du projet!

Besos

Baile de los Voladores de Papantla

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article