Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
¿ Cómo Te Lama ?

Maman mes bagages ont raté l'avion

Mardi matin départ 10h pour l'aéroport, avec le transfert gratuit de l'hôtel.

Première étape du trajet Madrid - Philadelphie.

Nous avons pris nos billets avec American Airlines, car c'est le moins cher qu'on a pu trouver et on comprend pourquoi. Le trajet aller : Madrid - Lima 450€. L'an dernier nous avons payé la même somme pour faire Paris - Phon Penh avec Qatar Airways et je peux vous dire que c'est comme passer de l'Orient Express au TER Poitou-Charentes. On pensait que comme les states sont une mega puissance mondiale leurs avions seraient au top, pas du tout, mais alors PAS DU TOUT. Seulement deux colonnes de deux ou trois personnes, des avions minuscules, étroits, pas de télé, pas de place, des hôtesses de l'air et des stewards pas très frais.

Enfin arrivés au bout de la file pur faire le check-in, on nous dit qu'il faut un papier pour rentrer aux Etats-Unis même si c'est seulement pour une escale. Pas cons ces Américians! Donc on recommence tout, on va sur un ordi, payant bien sur, pour faire la demande qui coute 14$. Et qu'on ne nous a jamais demandé ensuite..BREF..

Comme on n'a pas réservé nos billets en même temps, les hôtesses ont essayé de nous mettre côte à côte, mais pas sur le dernier vol car il était plein à craquer. Finalement nous embarquons, le vol se passe bien malgré Un gros orage que nous avons dû détourner nous sommes arrivés une heure en avance à Philadelphie. En réalité le premier vol était avec US Airways, il y avait un peu plus de service et de confort à bord. C'est après que les ennuis ont commencé, vous vous en doutez 20h de vol pour nous ça ne pouvait pas être tranquille.

Maman mes bagages ont raté l'avionMaman mes bagages ont raté l'avion

Comme nous avons changé de compagnie il a fallu recommencer tout le processus pour les bagages, les récupérer refaire le check-in etc. Finalement à peine franchi les portes de l'aéroport, un homme au comptoir d'un snack tombe par terre et ne bouge plus. Personne ne se précipite, la sécurité arrive en prenant son temps. Je commence à flipper, "Warren tu crois qu'il a eu une attaque? Tu crois qu'il est mort?". Finalement au bout de 30 minutes les secours sont arrivés l'homme s'est relevé.

C'est bien comme première approche des Etats-Unis.

Nous avons donc attendu 5 h avant de prendre le prochain avion Philadelphie - Miami. Mais bien sur 5 h ce n'est pas assez pour eux, nous sommes partis en retard. Le problème était que nous n'avions que 54 minutes pour faire le dernier changement à Miami. C'est là qu'ont commencé les ennuis. Le vol Philadelphie - Miami était presque vide, donc malgré le peu de confort nous avons pu nous allonger et dormir, étant donné que 3 places sur 4 étaient vides.

Arrivés à Miami nous avons tout juste eu le temps d'arriver à notre porte d'embarquement car l'avion avait pris in retard considérable et nous n'avions plus que 40 minutes.

On monte dans le dernier avion on se dit qu'on y est presque, qu'on va enfin arriver à l’hôtel se doucher, dormir.

PAS DU TOUT.

En montant dans l'avion nous avions les places 29A et 28A donc en face. En attendant je me suis assise à côté de Warren, me disant que je pourrais gentiment demander à la personne à qui appartenait la place s'il voulait bien qu'on échange. C'est là que je vois arriver un homme qui me fixe, c'est ce moment où vous vous rendez compte en un seul regard que vous avait affaire à un gros connard et que ça va être l'enfer.

Pas loupé, le mec me regarde méchamment et dit "c'est ma place!"

Alors j'essaie de lui expliquer gentiment, qu'on est deux et qu'on aimerait bien être côte à côte qu'on est fatigues et que je ne suis pas trop rassurée en avion. Le mec continue de me fixer sans dire un mot. Embouteillage dans l'avion, donc warren se met à la place de derrière. Fatigues et énervés.

On aurait compris si la personne avait gentiment dit non je suis désolé je veux cette place jy suis plus à l'aise. Mais le mec qui te tend son billet sans un mot avec un regard méchant pendant 10 minutes sans bouger.. Pas tellement. Nous en étions à notre 15 ème heure de trajet, la patience n'était plus au rendez-vous.

S'agissant d'un vol de nuit, je pensais dormir, histoire d’être bien en arrivant à Lima et de ne pas souffrir du décalage horaire. Coincée entre ce c** et une dame je ne pouvais pas bouger, à la limite de la claustrophobie, j'essaie de fermer les yeux. Mais mon salopard de voisin en a décidé autrement. Il a allumé sa lumière (qui en fait était au-dessus de ma tête en plein dans ma face) et a fait ses devoirs de chimie.. A 2h du mat ! Mais ce n'est pas tout, il avait un stylo et cliquait a une vitesse d'environ 1000 clics/minute et s'est mis à tapoter le crayon sur sa feuille. A bout je lui dis

"Je n'en peux plus si tu continu je jure que je te tape et que je jette ton putain de stylo" La fatigue a parlé.. Et que fait cet enfoiré? Il me fixe encore, ne dit rien et appelle l’hôtesse pour lui dire que je suis une grosse méchante qui l’embête. Là je comprends que je ne peux plus rien contre lui le niveau de connerie est au maximum, il vaut mieux me taire et attendre... Je lui glisse quand même que je peux lui passer mon portable pour qu'il appelle sa maman, afin de lui rapporter à quel point je suis une vilaine...

 

Une hôtesse a essayé de nous faire changer de place mais l'avion était malheureusement plein à craquer. Finalement épuisés on a réussi à s'endormir. On passe au-dessus de Lima, prêts à atterrir, je suis trop excitée on y est enfin, je vais découvrir ce pays incroyable qui me fait rêver depuis si longtemps.

Arrivés à Lima, soulagement plus qu'à prendre le taxi et on pourra se doucher, dormir dans un vrai lit. Et bin non! Comme nous avions du retard à Miami nos bagages n'ont pas suivi.

On passe l'immigration tranquillement, on arrive au point de retrait des bagages, on attend 5-10-15-20 minutes, toujours rien. Il y avait 20 personnes dans notre cas. Là une femme arrive et nous dit que nous n'aurons pas nos bagages qu'il faut remplir un papier disant qu'on ne les a pas reçues. Pas plus d'explications. On se met dans la file d'attente évidemment nous sommes les derniers. A ce moment le spectacle de la légendaire lenteur Sud-Americaine s'offre à nous.

4h d'attente, sans explications, sans aucune information, sans rien! Warren n'avait pas fumé depuis la veille, je ne vous explique pas à quel point la tension était présente. Une fois arrivés au guichet je dis bonjour à la femme, elle ne me calcule pas et me dit "une minute ok!" 

A nouveau 10 minutes d'attente, mais là s'en est trop, re-pétage de plomb, je crie je pleure, je ne sais même pas si je vais revoir mes bagages un jour c'est la panique et l'autre qui me snob complètement, la goute d'eau... 

Finalement on signe le papier, 4h d'attente pour 2 minutes au guichet, classique. Comme quand on va chez le médecin toutes les personnes avant prennent 30min mais quand c'est notre tour c'est plié en 3m50. On nous dit que les bagages nous seront livrées, mais quand ça c'est la surprise.

On prend le taxi pour aller à l'hôtel. Evidemment il y a un événement sur l'environnement à Lima, 20 000 personnes attendues dans la journée des bouchons pire que tout. 1h 30 de trajet pour arriver à l'hôtel. Sans rechanges pour se rafraichir un peu, forcement il y a des travaux dans la rue donc pas d'eau pour se laver. J'en peux plus rien ne va, le voyage attendu depuis des années se transforme en cauchemard, Warren a attrapé froid. Cest le ponpon.

Le voyage aura duré 29h.

 

Finalement tout s'est arrangé 24h plus tard nous avons reçu les bagages, jamais était aussi impatiente qu'on me livre mes petites culottes. La bonne humeur est revenue instantanément. 

Lima est une ville superbe, surtout sur la côte, je pense qu'on va y être très bien.

Nous sommes acutellement dans un oasis dans le desert, à Huacachina, toute cette histoire fait partie du passé !

Maman mes bagages ont raté l'avionMaman mes bagages ont raté l'avion
Maman mes bagages ont raté l'avion
Maman mes bagages ont raté l'avionMaman mes bagages ont raté l'avionMaman mes bagages ont raté l'avion

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article