Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
¿ Cómo Te Lama ?

Si on commençait par le désert

Premier jour avec Peru hop, ils viennent nous chercher devant l’hôtel à 6h du mat, ça pique, mais il faut savoir que c'est quasiment l'horaire le plus tard où l'on se sera levés.

Donc nous avons pris le bus pour notre première étape, Paracas et Huacachina. Quelques heures de bus plus tard (3 environ) nous arrivons sur place, l'activité proposée est une petite croisière autour de l'islas Ballestas, splendide où cohabitent des centaines d'otaries, de pingouins et des milliers, non, des millions d'oiseaux.

C’était vraiment magnifique, malgré ma peur bleue que les oiseaux me c***** dessus. D’ailleurs vous verrez sur les photos, les parois de l'île qui sont blanches ce n'est pas leur couleur naturelle...

Le bateau allait à une allure incroyable, il faisait un froid de canard et aussi bien à l'aller qu'au retour (et en ayant changé de place avec Warren pourtant) je me suis retrouvée la seule trempée de la tête aux pieds je me suis pris 100% des vagues dans la tronche! Bien Entendu...

 

Avant / AprèsAvant / Après

Avant / Après

Sur le chemin aquatique vers l'Islas balleras, nous avons eu notre premier contact avec le monde Inca.

Une ligne tracée dans le sable depuis... Bin on ne sait pas quand en fait.

Le Chandelier de Paracas ( El Candelabro ) est un géoglyphe gravé sur un pan du désert, il mesure environ 180 m pour une largeur de 70 m et une profondeur de 50 cm.

C'est assez impressionnant, je n'arrive toujours pas à comprendre comment la trace ne s'est pas effacée, surtout avec le vent qui souffle à cet endroit. Il y a plein d'hypothèses au sujet de ce chandelier, il serait un repaire des pirates, un symbole religieux, un repère astrologique. Mais personne n'en a la réelle signification, ni n'en connaît la date.

Mystère et boule de gomme. Ça vous avance bien tout ça hein? Nous aussi..

Si on commençait par le désertSi on commençait par le désert
Si on commençait par le désert

A ne surtout pas omettre pour cette excursion en bateau, la crème solaire !! 3 semaines plus tard mon nez est toujours aussi rouge... Le soleil dans le désert en altitude ça ne pardonne pas.

Le petit archipel d'îles regorge de poissons environ 180 espèces différentes ce qui fait cohabiter quelque 4 000 otaries, 10 variétés de dauphins, des manchots et une quantité incroyable de mouettes et oiseaux tous plus gros les uns que les autres.

Cet endroit est surnommé les " Galapagos du Pérou"

Si on commençait par le désert
Si on commençait par le désert
Si on commençait par le désert
Si on commençait par le désert
Si on commençait par le désert
Si on commençait par le désert
Si on commençait par le désert
Si on commençait par le désert
Si on commençait par le désert
Si on commençait par le désert
Si on commençait par le désert
Si on commençait par le désert
Si on commençait par le désert
Si on commençait par le désert
Si on commençait par le désert

Après cette magnifique balade mouvementée nous avons repris le bus pour traverser la réserve naturelle de Paracas, un désert à perte de vue, avec un vent de folie.

(c'est pas fini, folie, fini...)

On s'est arrêtés à quelques points essentiels comme les falaises pour admirer le paysage, qui nous a brièvement été expliqué par notre guide. Pérou hop c'est super mail faut respecter le timing, les visites gratuites sont rapides.

Ensuite nous avons visité le petit musée, qui raconte l'histoire de la réserve, les espèces y vivant et faisant un petit rappel écolo. Nous montrant bien que ce n'est pas la planète qui a d'intérêt à ce qu'on fasse attention à elle mais bien nous. Elle sera toujours là, elle a tenu le coup du Big Bang, l'espèce humaine c'est beaucoup moins sur.

Malgré tout il y a toujours des c******s qui jettent leurs paquets de chips, bouteilles d'eau etc.. C'est bien malheureux. Ah l’espèce humaine...

Après cela c'est reparti pour quelques heures de bus jusqu’à l'oasis de Huacachina.

Le groupe et le bus sont sympas, mais je n'accroche pas non plus énormément, je ne suis pas là pour faire la fête mais pour découvrir, c'est loin d'être le cas de tout le monde. Ce que je peux comprendre, on ne voyage pas tous dans le même but.

Huacachina est un endroit splendide, une petite oasis à seulement 10 minutes de la ville, bon c'est un endroit 100% touristique mais on ne peut pas leur en vouloir de se faire de l'argent et puis on est bien contents de dormir dans un endroit pareil.

Grimper les dunes de sable n'est pas une mince affaire mais une fois arrivé en haut on peut profiter d'un coucher du soleil hors du commun. 

Si on se passe un petit "Confortably Numb" des Pink Floyd il y a moyen de passer un moment vraiment unique.

Si on commençait par le désert
Si on commençait par le désert
Si on commençait par le désert
Si on commençait par le désert
Si on commençait par le désert
Si on commençait par le désert
Si on commençait par le désert
Si on commençait par le désert
Si on commençait par le désert
Si on commençait par le désert
Si on commençait par le désert
Si on commençait par le désert
Si on commençait par le désert
Si on commençait par le désert
Si on commençait par le désert

Si vous faites comme nous la réservation à la casa de Arena vous pourrez profiter de la fraîcheur de la piscine, dans le désert c'est un sacré luxe, par contre le samedi ne vous attendez pas à dormir. Collés au bar nous pensions tout s'arrêterait vers minuit. Pas de bol de l'autre coté de la chambre, la boite de nuit à ouvert au même moment. Dormir avec ses écouteurs et entendre parfaitement la musique comme si on y était c'est super,avec les murs qui tremblent à cause de basses c'est encore mieux.

On ne peux pas retirer d'argent à Huacachina il faut aller dans la ville à côté, Ica. Vous comprendrez pourquoi c'est important dans le prochain article.

Du coup nous avons passé deux jours dans cet oasis à profiter du paysage, glander au soleil, cramer littéralement et se baigner dans la piscine.

J'ai dit que 6h avait été en quelque sorte une grasse mat pour nous, notre rythme est absolument décalé. A 4h30 il commence à faire jour les volets ça n'existe pas, les rideaux en bon état non plus. Donc à 5h yeux grands ouverts, alors on a pas le choix, que la journée commence! Quand vers 9h on se demande s'il n'est pas 16h on comprend qu'elle va être très longue.

Mais sinon je vous jure voyager c'est bien !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article